0

 » Lyana et le lion du bloc numéro trois »

Il était une fois, dans une ville que nous connaissons bien, une petite fille prénommée Lyana.

Lyana était une petite fille pétillante, pleine de joie de vivre, toujours prête à aider son prochain, à rappeler à l’ordre ses parents qui ne triaient pas toujours correctement les déchets ou encore à réunir les enfants de sa classe pour jouer tous ensemble à la récréation, pour ne laisser aucun enfant seul. Lyana était appréciée de tous… Parce qu’elle rappelait à l’ordre avec une extrême patience et douceur pour son âge. Elle n’était pourtant pas plus haute que trois pommes qu’elle parvenait à convaincre les plus récalcitrants d’entre nous.

Retrouvez nos aventures très prochainement Insh’â’Llah 🙂

1

Préambule de « l’expérience Go, Read and Become »

Nous avons reçu des demandes afin de mieux cadrer l’utilisation de nos contes, pour ce faire, nous avons donc décidé de mettre à votre disposition des outils entièrement imprimables et utilisables directement avec vos petits bambins (ou moins bambins :-d)

Nous vous proposerons désormais des outils concrets à mobiliser avec vos enfants, vos neveux, nièces, élèves ou amis.

Go, Read and Become ne s’adresse pas uniquement aux enfants, les contes ainsi que les outils développés peuvent également servir de base à des échanges avec un public plus averti.

 

Dans cet article, que nous appellerons préambule de  « l’expérience Go, Read and Become », nous vous proposerons des outils élémentaires et, tout à fait ré-ajustable, au bon fonctionnement des séquences pédagogiques.

 

Retrouvez nos aventures très prochainement insh’â’Llah

 

 

 

 

0

« Le pouvoir du monstre »

Il était une fois, dans une ville que nous connaissons assez bien, un frère et une sœur qui n’étaient jamais satisfaits. Leurs parents avaient beau les gâter, ce n’était jamais assez pour Imane et Issa. Ils en voulaient toujours plus, toujours plus grand, toujours plus beau et malheureusement toujours plus chers…

Retrouvez nos aventures très prochainement Insh’â’Llah 🙂

3

« Le vagabond aux intentions dissimulées »

Il était une fois, dans une ville non loin de là où nous vivons, un homme qui se contentait de très peu de matériel. Il s’appelait Sidiq.
Il négligeait tellement son apparence extérieure, qu’à force les gens qui l’apercevaient le prenaient pour un vagabond.
Rare étaient ceux qui prenaient la peine de répondre à son Salâm, le prenant pour fou ou une personne peu fréquentable.

Retrouvez nos aventures très prochainement Insh’â’Llah 🙂

0

« Marchons ensemble »

Il était une fois, dans un pays pas si lointain dans une ville que nous connaissons assez bien. Une jeune fille assez solitaire qui s’appelait Inès.
Inès n’avait pas beaucoup d’amis, à vrai dire, elle n’en avait pas besoin, elle était bien seule et se mêler aux autres l’ennuyait très franchement.
Inès racontait autour d’elle, qu’elle n’avait besoin de personne pour s’en sortir et que se préoccuper des autres n’était vraiment pas sa priorité, elle avait assez de choses à faire pour l’école que pour se soucier de ceux qui souffraient à des milliers de kilomètres d’elle.

Retrouvez nos aventures très prochainement Insh’â’Llah 🙂

0

« Papichou relève la tête »

Aujourd’hui c’est mercredi et comme tous les mercredis ben c’est papichou qui vient me chercher.
J’adore partager ces moments avec papichou, il a toujours de chouettes histoires à me raconter. Parfois il me raconte même toutes les bêtises qu’il a osé faire à mon âge. Moi je n’aurais jamais assez de cran que pour oser faire tout ce que papichou a fait.
Papichou raconte parfois la guerre… La sale guerre celle où papichou a perdu sa hargne, son cran et sa passion pour les bêtises. Papichou parle de guerre mais ce qui est bizarre c’est qu’il ne donne jamais raison à son propre camp mais il trouve toujours des excuses au camp adverse !
Moi je trouve ça trop bizarre.

Retrouvez nos aventures très prochainement Insh’â’Llah 🙂

1

« Ce n’était pas qu’un déguisement »

Ma voisine du dessus est vraiment chouette, je la vois souvent et elle a toujours une blague bien rigolote à me raconter. Mes parents ne l’aiment pas beaucoup, je ne comprends pas.  D’ailleurs je ne comprends pas non plus pourquoi ils ne lui disent jamais bonjour, ça doit surement être encore une histoire de grands. J’y comprends rien moi à leurs histoires c’est jamais bon, c’est jamais assez et les gens ont toujours tort. Moi j’aimerais rester un enfant toute ma vie. Du haut de mes douze ans et demi, je veux encore et toujours voir la vie avec des couleurs, je veux pouvoir parler avec qui je veux quand je veux sans me soucier d’où ils viennent, ce qu’ils pensent et qui ils prient !

Retrouvez nos aventures très prochainement Insh’â’Llah 🙂